Quelles sont les différentes techniques d’impression pour réaliser une plaquette ?

Publié le : 16 avril 20214 mins de lecture

L’invention de l’imprimerie a changé beaucoup de choses dans la vie de l’homme. Elle reste un grand succès pour l’humanité. L’imprimerie a permis de garder des traces de l’histoire et de les transmettre aux générations futures. Les documents à imprimer ont augmenté de volume et cela s’effectue en un temps record. La sauvegarde de ces documents par impression exige de la qualité. La technique n’a pas cessé d’évoluer permettant ainsi aux processus d’impression de se développer. 

Les procédés traditionnels

Du temps de Gutenberg, inventeur de l’imprimerie, les techniques d’impression pour réaliser une plaquette étaient encore manuelles. Pour imprimer, il fallait graver les lettres sur une plaque de cuivre, imbiber la feuille d’encre et enfin la presser sur du papier. Aujourd’hui, elles sont multiples. Tout dépend de ce qu’il y a à faire et à obtenir. Les méthodes d’impression peuvent se diviser en technique traditionnelle et en procédé numérique. Dans la première catégorie, le plus ancien procédé est l’impression typographique. Vient ensuite l’impression offset qui consiste à reporter l’image encrée d’une plaque de métal gravée, sur un cylindre enrobé de caoutchouc. Le transfert d’image se fait par pression de l’encre sur du papier.

L’impression offset

L’impression offset offre les avantages suivants : une bonne qualité d’impression, la possibilité d’imprimer jusqu’à 6 couleurs différentes, la rapidité.

Mais elle présente aussi des inconvénients : un coût élevé, une correction difficile et longue, une sélection de l’utilisation des supports  

La flexographie est employée beaucoup plus pour imprimer en quadrichromie des emballages tels que les cartons, sur des matières polyéthylènes ou du papier. L’héliogravure (rotogravure) est l’impression à grand volume sur des supports multiples. C’est une technique de transfert d’image sur une plaque de cuivre avec l’emploi de gélatine photosensible. L’impression sérigraphie s’utilise en grande partie dans le textile, la sérigraphie industrielle. Elle est semblable à la technique du pochoir qui fait traverser l’encre entre les mailles d’un écran avec une racle, mais les outils sont plus modernisés et perfectionnés.       

L’impression numérique

C’est une nouvelle méthode de technique d’impression pour réaliser une plaquette. Elle simplifie les étapes d’enregistrement pour exécuter directement l’impression. Parmi ces procédés, il existe :

  • L’impression thermique qui consiste à transmettre sur le support d’impression par fusion, l’encre chauffée d’un ruban.
  • L’impression par laser qui se pratique à l’aide d’un tambour photosensible. Le tambour se recouvre d’encre par électrostatique, en constituant le motif de l’impression à transférer sur le papier.
  • L’impression jet d’encre qui est réalisé par projection des gouttes d’encre liquide à haute température, à partir d’une tête d’impression.
  • L’impression 3D qui s’effectue à partir d’une imprimante 3D, pour une image en relief.

Plan du site